Collectivités dynamiques

Collectivités dynamiques : Cities Reducing Poverty


La pauvreté est un problème complexe. Les causes en sont multiples et il n’y a pas de solution unique. Réussir à la réduire, idéalement à l’éradiquer, exige un ensemble d’interventions communes de tous les ordres de gouvernement travaillant en collaboration avec les communautés. ~Sherri Torjman, Caledon Institute of Social Policy

Collectivités dynamiques (CD)—Cities Reducing Poverty est une initiative pancanadienne du Tamarack Institute for Community Engagement, en partenariat avec le Caledon Institute of Social Policy et La fondation de la famille J.W. McConnell en vue de réduire la pauvreté. Entre 2003 et 2011, quelque 13 communautés de partout au Canada ont participé au programme CD. Lancée en 2011, l’initiative Cities Reducing Poverty compte mobiliser 100 villes canadiennes d’ici 2016.

Les villes participantes entreprennent des projets conçus localement que gèrent et réalisent des groupes formés de dirigeants municipaux, de gens d’affaires, d’organismes communautaires et de personnes vivant dans la pauvreté. Chaque collectivité a ses propres priorités, mais celles-ci comportent toutes des éléments qui renforcent les atouts des personnes, des familles et des communautés ainsi que la collaboration multilatérale, et qui favorisent des stratégies propices à l’apprentissage et au partage des interventions efficaces.

Ces initiatives locales sont liées entre elles dans le cadre d’une plus vaste communauté d’apprentissage qui, collectivement, tire des enseignements des activités de lutte contre la pauvreté et y participe. Ces enseignements sont partagés par Tamarack au moyen de sites web interactifs, de balados, de webinaires, d’outils téléchargeables et d’événements éducatifs tels que le Communities Collaborating Institute tenu chaque année.

Agissant comme groupe de réflexion sur la politique sociale derrière Collectivités dynamiques, le Caledon Institute of Social Policy est à l’origine d’une prise de conscience des incidences sur les politiques et a joué un rôle déterminant en tirant, en documentant et en partageant des enseignements.

Impact collectif

Depuis 2002, Collectivités dynamiques Canada et ses partenaires s’emploient à modifier l’impact de la pauvreté sur les villes. De St. John’s (T.-N) à Victoria (C.-B.), on comprend de mieux en mieux que la pauvreté est une question complexe exigeant l’engagement de chacun des membres de la communauté. Ces collectivités ont découvert de nouveaux moyens de travailler ensemble, ont misé sur les atouts déjà présents dans leur cadre et ont considérablement amélioré l’existence des Canadiens vivant dans la pauvreté.

Au Québec

Inspiré par la réunion annuelle de Communities Collaborating Institute à l’automne 2010—quatre personnes provenant de Centraide du Grand Montréal, de Vivre St-Michel en Santé et de la Fondation McConnell, ont participés à une formation nommé « Leading Together in Chaotic Times ». Emballées par les apprentissages et l’approche de cette formation, ils reviennent au Québec avec l’intention de partager cette expérience auprès d’acteurs en mobilisation des collectivités.

En novembre 2011, l’évènement Jongler avec la complexité— une activité d’apprentissage qui a été coordonnée par Dynamo—Ressource en mobilisation des collectivités et ses partenaires : Centraide du Grand Montréal, Vivre St-Michel en Santé et la Fondation McConnell— a rassemblé, sous la forme d’une grande communauté d’apprentissage, 150 acteurs engagés dans les mobilisations locales. Pour les ressources de l’évènement.

En 2011, la Fondation a accordé une subvention de trois ans au Réseau québécois de revitalisation intégrée (RQRI)—créé en 2008 par les deux Collectivités dynamiques du Québec, soit Démarche des premiers quartiers de Trois-Rivières et Vivre Saint-Michel en Santé, à Montréal—pour soutenir l’expansion du RQRI au Québec.

Financement total

$7,285,000

Leçons clés

Outre les résultats quantitatifs, l’évaluation de CD a porté sur les facteurs qui contribuent à l’efficacité des initiatives locales. Une vaste diversité de facteurs ont été jugés pertinents.

En adoptant une approche multisectorielle globale, les communautés peuvent :

  • Faire mieux connaître la pauvreté
  • Créer un mouvement pour le changement
  • Encourager le travail en collaboration
  • Commencer à changer les systèmes sous-jacents à la pauvreté
  • Provoquer des changements pour un grand nombre de personnes défavorisées

Les facteurs de réussite critiques sont les suivants :

  • Responsable(s) ayant de l’influence et de la crédibilité
  • Forum du leadership, intersectoriel et informé
  • Aspiration communautaire stimulante
  • Objectif et approche clairement définis
  • Forte motivation des résidants
  • Recherche qui éclaire le travail

Pour en savoir plus sur Collectivités dynamiques, visitez www.vibrantcommunities.ca

La fondation de la famille J.W. McConnell 1002 Sherbrooke Ouest, Suite 1800, Montréal, Québec H3A 3L6

Site par Plank