Apprentissage par le service communautaire

Apprentissage par le service communautaire

L’apprentissage par le service communautaire (ASC) est un modèle d’apprentissage expérientiel qui allie apprentissage en classe et action bénévole en vue d’atteindre des objectifs communautaires, et insuffler aux étudiants le sens de l’engagement citoyen.

Le programme Apprentissage par le service communautaire (ASC) verse des subventions à dix établissements universitaires pour créer des programmes ASC à l’intention de leurs étudiants ou étendre leurs programmes actuels. Ce financement a pour but d’aider les professeurs à adapter leurs cours, les organismes communautaires à accueillir efficacement les étudiants et les praticiens à promouvoir l’ASC au sein de l’université.

Une subvention complémentaire est versée à l’Alliance canadienne pour l’apprentissage par le service communautaire (ACASC) afin qu’elle tire les leçons de l’expérience ASC et les présente à un plus large public, à l’échelle nationale. Enfin, le Réseau canadien de développement économique communautaire (RCDÉC) bénéficie d'une subvention pour mettre à l'essai un modèle d'ASC axé sur des priorités communautaires.

Vision stratégique

L'ASC reflète la vision d'une société où les universités, les étudiants et les organismes communautaires collaborent en vue de créer et diffuser du savoir, et contribuer au bien-être des Canadiens.

Financement total

2004 – 2011: 9 500 000 $

Historique du programme

La fondation a lancé son programme ASC en 2004. Cette initiative en milieu universitaire, d’envergure nationale, aide les étudiants à enrichir leur apprentissage et à obtenir des crédits d’études en acquérant une expérience pratique auprès d’organismes communautaires canadiens. L’apprentissage par le service communautaire aide aussi les universités à prendre avantage des nouvelles connaissances, de la passion et de l’énergie des étudiants et du corps professoral pour développer des leçons pratiques à l’intention des organismes communautaires.

Nous constatons une augmentation spectaculaire des possibilités ASC offertes aux étudiants dans les dix universités participantes. Pour satisfaire la diversité de motivations des étudiants, des organismes communautaires et des professeurs, les universités ont conçu tout un choix de projets ASC, allant de placements étudiants à court terme à des partenariats institutionnels pluriannuels focalisés sur un enjeu communautaire.

D’abord en marge de la vie universitaire, les programmes ASC sont maintenant courants; ils ont forcé les universités à s’engager auprès des communautés locales et à financer suffisamment l’ASC.

Leçon clés

  • Plusieurs étudiants sont avides d'expérience directe, recherchant à la fois pertinence professionnelle et enrichissement personnel. Les affectations efficaces en ASC peuvent les marquer profondément : amélioration des résultats scolaires, meilleures perspectives d'emploi et engagement à long terme envers le bénévolat et l'action civique.
  • Le succès peut se mesurer à plusieurs égards : attirer et retenir les étudiants; améliorer la pédagogie; acquérir une expérience de vie et de travail; accroître l'impact d'un organisme communautaire; et apporter le savoir communautaire dans les salles de cours. Dans l'idéal, les affectations sont créées conjointement par l'université et la collectivité, en respectant les divers types de savoir et processus de prise de décisions en vue de favoriser l'avantage mutuel.
  • La taille des universités et leurs ressources dépassent celles de la grande majorité des organismes communautaires. En versant des subventions aux universités seulement, la fondation a renforcé ce déséquilibre du pouvoir. Les universités ont donc eu tendance à structurer les affectations autour des cours et répartir les budgets en fonction de leurs besoins.
  • Principalement fondées sur la recherche et les publications, les politiques universitaires relatives à la titularisation, au salaire et aux promotions nuisent à l'essor de programmes d'ASC efficaces. Tant que le service communautaire ne sera pas valorisé au même titre, nombre d'universitaires hésiteront à prendre le temps requis pour concevoir et réaliser de manière efficace des programmes d'ASC.
  • Les universités se livrent une intense concurrence pour les subventions de recherche et de fonctionnement, les étudiants et la reconnaissance institutionnelle. Cela entrave la création d'une communauté de pratique qui partage avec enthousiasme le savoir et les ressources en vue de bâtir un mouvement plus fort que la somme de chacun des programmes universitaires.

Ressources

La fondation de la famille J.W. McConnell 1002 Sherbrooke Ouest, Suite 1800, Montréal, Québec H3A 3L6

Site par Plank