Une introduction à la finance des solutions : une nouvelle façon de voir notre travail

By Stephen Huddart and Erica Barbosa Vargas

Au cours des prochaines semaines, La fondation va proposer plusieurs nouvelles ressources sur la finance des solutions : une série de livres blancs et d’études de cas connexes illustrant certaines des notions que nous avons apprises durant la dernière décennie, de nos réussites, mais aussi de nos échecs, quant à l’utilisation de capital pour changer les systèmes. Le premier livre blanc est déjà disponible. Nous espérons que ces ressources seront utiles à une communauté croissante qui s’intéresse à l’innovation financière pour un impact social et environnemental positif.

Jusqu’à tout récemment, nous ne faisions aucune mention de la finance des solutions. Il s’agit donc d’un nouveau terme qui nécessite quelques clarifications.

La finance sociale renvoie à des instruments financiers qui entraînent un impact social et environnemental accompagné d’un rendement financier. C’est un terme largement reconnu et nous l’utilisions comme terme parapluie pour décrire les activités d’investissement d’impact et de développement du marché de La fondation. Toutefois, alors que notre expérience et nos pratiques prennent de l’ampleur, nous constatons que la promesse de notre travail va au-delà des investissements à rendements mixtes.

Il faut deux choses pour des systèmes novateurs efficaces : un ressourcement adéquat et de nouveaux moyens d’attribuer du capital durant les nombreuses étapes de conception et de mise en œuvre. Pour y arriver dans le contexte de notre travail, nous défendons et adoptons comme pratique pratique une approche intégrée qui implique l’utilisation de capital financier et l’adaptation de modèles financiers pour catalyser, soutenir et accroître la transformation des systèmes. En d’autres mots, nous défendons et adoptons la finance des solutions. . Cela signifie poursuivre le développement d’un portfolio d’investissement pour lequel on s’attend à un rendement financier et à un impact social et environnemental positif, mais en allant plus loin.

D’un côté, la finance des solutions vise à attirer du capital privé dans le secteur communautaire et à aider les entreprises sociales à augmenter leur impact social et environnemental positif. De l’autre, elle renvoie à l’évolution des marchés pour inclure des normes de durabilité plus strictes et une plus grande préoccupation face aux impacts sociaux (l’investissement responsable). Il s’agit aussi de favoriser de nouvelles formes de partenariats, par exemple entre les banques de développement et les fondations, ou les fondations et le gouvernement, et de changer les politiques pour stimuler l’innovation financière. Pour La fondation, il s’agit également d’harmoniser nos stratégies financières, nos subventions et nos investissements, et d’en tirer le maximum pour accroître notre incidence dans des domaines prioritaires.

De plus, la finance des solutions reconnaît le rôle que jouent les différents types de capital dans le changement des systèmes. Cela comprend la gamme complète, des subventions aux investissements d’impact et même les investissements sans impact intentionel. Cela signifie aussi investir dans l’innovation financière et cerner ou adapter des modèles financiers menant à la participation d’intervenants qui demeureraient autrement en marge ou travailleraient de manière isolée. La finance des solutions renvoie à de nouvelles formes de collaboration, par exemple entre les gouvernements, les investisseurs commerciaux et la philanthropie, et à l’utilisation efficace des ressources pour obtenir un impact systémique accru, tout en garantissant l’habilitation et la propriété communautaire des différents intervenants en cours de route.

solutionsfinance integ

Notre travail avec la Société d’épargne des Autochtones du Canada (SÉDAC) est un des nombreux exemples qui illustrent comment fonctionne la finance des solutions.

Soixante pour cent des maisons dans les réserves nécessitent des réparations. Aussi, on prévoit qu’au cours des dix prochaines années, la pénurie de logements atteindra 80 000 unités. Comme les terrains sur les réserves appartiennent à l’État et donc ne peuvent pas servir de garantie, les banques conventionnelles et les caisses populaires hésitent à accorder des prêts. Mais un nouveau modèle est apparu dans la communauté huronne de Wendake près de Québec.

Un fonds de prêts renouvelables géré par la SÉDAC permet aux résidants de construire et de posséder leur maison, et de louer, vendre ou acheter. Plus de 400 personnes ont pris part au programme au cours des dix dernières années et le taux de perte annuel n’a jamais dépassé 2 %. Les charpentiers, plombiers et électriciens ont accès à de bons emplois, et la communauté a mis sur pied une école pour former des jeunes dans ces domaines. La fondation participe actuellement à un partenariat avec la SÉDAC et Affaires autochtones et du Nord du Canada (AADNC) pour propager le modèle de Wendake dans quatre communautés québécoises.

Durant la phase pilote, le capital fourni par le gouvernement fédéral et La fondation a pris la forme d’une subvention pour la préparation de la communauté et d’un investissement dans un fonds pour accorder des prêts hypothécaires. Cet investissement était structuré de manière à permettre à la SÉDAC d’obtenir un financement plus élevé auprès d’une institution financière commerciale. Après avoir établi des antécédents et préparé le marché, nous espérons pouvoir optimiser ce modèle et bâtir les 80 000 logements requis dans l’ensemble du Canada en augmentant le nombre de joueurs impliqués (organismes gouvernementaux, autres investisseurs d’impact et représentants des principaux marchés financiers).

HuronWendake (1)
Notre premier livre blanc, “Aller au delà de l’investissement d’impact vers une finance des solutions” vous permettra d’en apprendre plus sur notre pratique évolutive. Vos questions ou commentaires sont les bienvenues. La finance des solutions nous semble fort prometteuse pour aborder des problèmes sociaux et environnementaux profondément enracinés. Nous espérons que notre série de livres blancs donnera lieu à des discussions animées et des apprentissages utiles, ici comme ailleurs.

Tags: , ,

Leave a comment