En route vers Paris : L’Alberta en mutation – l’Energy Futures Lab

fellows_header_new

Article d’invité par Chad Park, directeur général, The Natural Step Canada

Il y a six mois, je suis revenu à Edmonton avec ma femme et nos jeunes enfants, après avoir quitté l’Alberta il y a près de 20 ans. Pourquoi ce retour? Une occasion qui ne se présente qu’une fois dans la vie : diriger l’Energy Futures Lab – un projet si opportun et si pertinent que je n’ai pu résister à l’appel.

La façon dont l’Alberta choisit d’aborder les changements climatiques, la sécurité énergétique et le développement durable est un élément clé de sa prospérité, et de celle du pays tout entier. Il n’était pas question de laisser passer la chance de participer à un projet qui contribue à éclairer cette décision.

À partir du constat inquiétant de notre dépendance envers le prix d’une matière première qui échappe à notre contrôle, jusqu’au résultat étonnant des élections provinciales cet automne, les signes étaient clairs : l’Alberta était prête à amorcer un nouveau débat sur son avenir énergétique. Dans mes rencontres avec des centaines de leaders et de groupes de toute la province dans les derniers mois, la réaction la plus courante à l’Energy Futures Lab a été : « Wow! Ça ne pouvait pas tomber plus à pic! »

Lire la suite de cette entrée »

Polliniser le changement systémique dans les études supérieures grâce à l’évaluation

bee730-295

chad_blog author_FRRECODE vit une période exaltante – alors que le travail poursuit son essor sur des campus d’un bout à l’autre du Canada, nous sommes à élaborer des moyens d’évaluer et de mesurer de manière efficace l’impact de ce travail. La question qui nous guide : « À quoi ressemblera le succès? ». Pour nous aider à y répondre, nous avons prévu un ensemble de résultats recherchés, tout en étant conscients du fait qu’il y aura plusieurs inconnues. RECODE travaille au sein du système plus vaste des études supérieures, un système également complexe; c’est pourquoi il faut concevoir et adapter en conséquence notre cadre d’évaluation.

Tim Draimin, directeur général de Génération de l’innovation sociale, m’a récemment suggéré de lire The Rainforest : The Secret to Building the Next Silicon Valley. Le livre explore le rôle de la nature humaine et des réseaux humains dans la création du changement et l’innovation, à partir de l’hypothèse que pour vraiment influer sur le changement, nous devons mieux saisir le rôle des piliers. Dans les systèmes biologiques – forêt ou océan –, les espèces piliers agissent souvent comme pôles d’appui essentiels. Elles interagissent à tant d’égards utiles avec tant d’autres parties de l’écosystème que leur présence exerce un impact démesuré sur le système (traduction libre, page 70). Pensez au rôle de l’abeille pollinisatrice dans notre système alimentaire et cela vous donnera une idée de l’importance des espèces piliers.

Lire la suite de cette entrée »

En route vers Paris : Ouvrir la porte à des collectivités écoénergétiques – un cadre de mise en œuvre


Article d’invité par Eric Campbell, directeur par intérim, Programmes et services, QUEST et 
Sarah Marchionda, gestionnaire, recherche et éducation, QUEST

 

Les collectivités – là où les gens vivent, travaillent et s’amusent – utilisent 60 % de l’énergie consommée et produisent plus de la moitié des émissions de gaz à effet de serre (GES) au Canada. Autrement dit, si on investit, qu’on planifie et qu’on applique des modèles efficaces de collectivités écoénergétiques, on peut agir directement sur les problèmes du Canada en matière d’énergie et d’émission de GES.

QUEST croit que cette vidéo fait voir trois caractéristiques fondamentales des collectivités écoénergétiques.

  1. D’abord, la collectivité écoénergétique intègre les réseaux d’énergie classiques. Cela veut dire que les réseaux d’électricité, de gaz naturel, de systèmes énergétiques communautaires et de carburants de transport sont mieux coordonnés afin de jumeler les besoins en énergie à la source la plus efficiente.
  2. Ensuite, la collectivité écoénergétique intègre l’utilisation des terres, selon le principe qu’une mauvaise utilisation des terres peut entraîner un énorme gaspillage d’énergie.
  3. Enfin, la collectivité écoénergétique exploite les possibilités énergétiques du milieu.

Bien des cités et des villes au Canada ont pris leur énergie en main, reconnaissant à quel point l’énergie exerce un impact important sur l’économie, la santé et la résilience de la collectivité. Ce sont des vitrines de certaines caractéristiques de la collectivité écoénergétique.

Lire la suite de cette entrée »

Peindre l’avenir : Plus de débouchés pour des aliments sains produits localement de manière durable

Beth-author-FRIl y a trois ans, j’ai fait partie d’un petit groupe de cadres supérieurs de trois fondations qui s’étaient réunis pour parler de leur travail commun en vue d’appuyer le développement d’aliments sains produits localement : faciliter l’accès aux marchés pour les agriculteurs; améliorer les chaînes d’approvisionnement; préserver les bonnes terres agricoles; sensibiliser la population et éclairer les politiques publiques. Ce qui manque, avons-nous songé, c’est la toile de fond qui nous aiderait, ainsi que d’autres, à saisir le contexte dans lequel s’inscrit tout ce travail : importations, exportations, pollution, gaspillage, taxes et subsides.

Nous avons donc décidé de commander ensemble une recherche qui peindrait ce tableau, et mandaté une équipe dotée d’un vaste éventail de compétences et d’expérience dirigée par Atif Kubursi d’Econometrics. À la solide expérience de l’équipe d’Econometrics en matière de modélisation de l’économie et du transport s’ajoutaient la connaissance de la dynamique rurale apportée par Harry Cumming et l’expertise en matière de politiques alimentaires fournie par Rod MacRae. Tout au long des travaux, la conversation s’est poursuivie entre chercheurs et personnel des fondations.

Contrairement à la plupart des artistes qui peignent un paysage, les chercheurs ignoraient de quoi l’œuvre aurait l’air une fois terminée. Le plan de communication s’en trouva sérieusement compliqué, mais le processus fut excitant jusqu’à la fin! La recherche entreprit de faire le suivi des principaux impacts économiques et environnementaux du système alimentaire dans le sud de l’Ontario (une région où travaillaient les trois fondations). Le constat : l’alimentation locale exerce des impacts largement positifs – l’économie alimentaire crée des emplois et produit des recettes fiscales.

Lire la suite de cette entrée »

En route vers Paris : Une économie à faibles émissions de carbone est en train de naître dans des collectivités de l’Ontario

 

Article d’invité de Mike Morrice, Executive Director, Sustainability CoLab

« Pourquoi est-ce que ça ne pourrait pas marcher ailleurs? »

C’est la question qui nous a incités à créer Sustainability CoLab il y a trois ans, juste avant l’autre question qui nous aide à garder le cap depuis lors : « Et quelle pourrait être l’influence collective d’un réseau tout entier de programmes du même genre? »

CoLabTransSmallQuinze mois après la création de CoLab — et sur la lancée de Paris en décembre prochain –, nous pouvons maintenant commencer à parler de la façon dont l’économie à faibles émissions de carbone est en train de s’enraciner dans des collectivités de tout l’Ontario.

Aujourd’hui, le programme qui nous a inspiré la création de CoLab – le Regional Carbon Initiative (RCI) de Sustainable Waterloo Region – poursuit son essor. Le RCI réunit un éventail d’acteurs improbables qui entraîne 14 % de la main-d’œuvre de la région de Waterloo dans un voyage collectif vers la durabilité : tous apprennent les uns des autres, connectés à un réseau de soutien, et rapportent leurs résultats en regard de cibles établies pour réduire leur empreinte de carbone.

Lire la suite de cette entrée »

La réconciliation entre les peuples autochtones et non autochtones, c’est l’affaire de chacun d’entre nous

Nicole_Blog AuthorIl y a des événements qui restent gravés à jamais dans la mémoire. Pour moi, ce qui est arrivé le mercredi 11 juin 2008 en fait partie. Ce jour-là, j’étais au White Buffalo Youth Lodge à Saskatoon, aux côtés de centaines de survivants des pensionnats indiens, alors qu’ils écoutaient le premier ministre présenter ses excuses pour les violences et les négligences commises dans ces écoles pendant plus d’un siècle.

J’avais commencé à travailler avec des survivants des écoles l’année précédente. J’ai toujours été attirée par ce qui me permet d’avoir un impact sur la vie des gens. C’est sans doute pourquoi je me suis retrouvée dans la fonction publique. Mon premier poste était à Service Canada, où j’ai participé au Paiement d’expérience commune, un volet de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens.

Présentation d'excuses aux anciens élèves des pensionnats indiens en 2008

Présentation d’excuses aux anciens élèves des pensionnats indiens en 2008

Lire la suite de cette entrée »

En Route Vers Paris: Conférence sur le Climat (COP21)

slideshow_3

Nicolina_blog photo frParis. Conférence sur le Climat. Des mots que nous entendrons de plus en plus dans les prochains mois, jusqu’au mois de décembre 2015, et alors ce sera sur tous les bulletins de nouvelles, télévisés, radiophoniques, écrits ou virtuels. Ce sera la 21ème conférence des parties (COP-21) à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques. On y attend 40,000 personnes, membres du gouvernement, observateurs et société civile et l’objectif est ‘d’élaborer un accord universel et contraignant pour lutter efficacement contre le dérèglement climatique et d’accélérer la transition vers des sociétés et des économies résilientes et sobres en carbone’.

Post 2016, le nom de Paris sera donc aussi associé aux engagements politiques mondiaux pour réduire l’augmentation de la température du globe par des cibles carbone. Ensuite il y aura des chroniques, des blogs, des analyses qui nous diront si ces cibles sont réalistes ou réalisables, le coût économique à court terme pour les atteindre, le coût économique à long terme pour ne pas les atteindre. Lire la suite de cette entrée »

Stimuler le changement à vaste échelle pour les jeunes de l’Ontario : Programme IC pour les jeunes d’Innoweave

Mary Rose blog photo frEn décembre, le programme Innoweave de la fondation a lancé IC pour les jeunes, un nouveau partenariat stimulant avec la Fondation Laidlaw et le gouvernement de l’Ontario. IC pour les jeunes s’inspire du module Impact collectif d’Innoweave pour aider des collectivités de tout l’Ontario à mieux connaître, élaborer, lancer et réaliser des projets d’impact collectif qui améliorent directement les résultats pour les jeunes.

Le secteur communautaire reconnaît de plus en plus que les organismes ne peuvent réaliser un changement à vaste échelle s’ils travaillent chacun de leur côté. IC pour les jeunes offre aux organismes qui s’attaquent à des problèmes complexes (comme l’itinérance des jeunes) l’espace et les ressources dont ils ont besoin pour élaborer un plan collectif à partir du cadre de l’impact collectif.Youth CI Lire la suite de cette entrée »

Pourquoi Collectivités dynamiques? 10 raisons pour lesquelles le Canada doit réduire la pauvreté

Ce texte est constitué de notes tirées d’un discours que j’ai livré à Ottawa le 6 mai, au sommet de Tamarack pour la réduction de la pauvreté.

Stephen-Huddart-authorFRJohn Wilson McConnell, qui a établi en 1935 la fondation pour laquelle j’ai le privilège de travailler, est né en 1877 d’immigrants irlandais arrivés au Canada la même année, illettrés et sans-le-sou. Comme tant d’autres à l’époque, et des millions d’autres depuis lors, sa famille espérait trouver ici une vie meilleure.

Nous savons maintenant que la promesse d’abondance qui a incité des familles comme les McConnell à venir au Canada – souvent avec l’offre de terres gratuites ou à bas prix – a eu des conséquences désastreuses pour d’autres. L’époque de la colonisation a entraîné le déplacement et la marginalisation systématiques des peuples autochtones.

Il est néanmoins frappant de noter qu’à partir de débuts aussi modestes, McConnell est sans doute devenu à l’âge de 50 ans l’homme le plus riche au Canada. Comment est-ce possible?

L’avantage de passer à la vie adulte au XXe siècle

McConnell est allé à l’école publique et, même à l’époque, les écoles ontariennes étaient de niveau international. Ainsi que le note son biographe, « À l’Exposition internationale de Paris en 1887, le ministère de l’Éducation de l’Ontario a remporté des prix dans six catégories – plus que les Britanniques et le reste de l’empire ensemble. » Quand sa famille a quitté la ferme de Muskoka pour aller à Toronto – passant de la pauvreté rurale à la pauvreté urbaine –, McConnell a trouvé du travail dans le service de tenue de livres d’un commerçant de textile. Il a aussi suivi des cours du soir au YMCA. C’est ainsi qu’il s’est initié aux affaires et il est vite devenu commerçant de bois, de blé et d’autres produits de base.

Le chalet de Muskoka où McConnell a grandi serait presque identique à celui-ci. Photo offerte gracieusement par Walker et Kapya Riley, prise vers 1889.

Le chalet de Muskoka où McConnell a grandi serait presque identique à celui-ci. Photo offerte gracieusement par Walker et Kapya Riley, prise vers 1889.

Lire la suite de cette entrée »

Investisseurs avant-gardistes de l’infrastructure du changement systémique au XXIe siècle – qui êtes-vous?

Article d’invité de Jennifer Morgan, fondatrice du Finance Innovation Lab
Note : Affiché à l’origine sur le blogue du Centre for Social Innovation de l’Université de Cambridge

Jennifer Morgan_FRLes cathédrales font partie des plus importants projets d’infrastructure de l’histoire de l’humanité. Elles ont été des lieux où les gens se sont réunis dans un but supérieur, pour tisser des liens, pour donner un sens au monde et pour former ensemble une collectivité.

À bien des égards, c’était des projets d’infrastructure uniques en regard de ce qui se fait aujourd’hui : il a fallu plusieurs générations pour les bâtir; elles étaient destinées à plusieurs générations; elles n’offraient aucun rendement tangible ou immédiat du capital investi; elles ont été érigées dans un but supérieur au service du bien commun.

Alors quel serait de nos jours l’équivalent de l’infrastructure des cathédrales? De quelle infrastructure intergénérationnelle avons-nous besoin pour qu’une innovation sociale plus profondément enracinée fasse passer nos valeurs et nos cultures de l’EGO à l’ÉCO?

Cathedral And Abbey Church Of Saint Alban In St.albans, Uk Lire la suite de cette entrée »